主页 > 法语 > 杂志 > 33 Numéro >

LA LANGUE

2015-12-04 19:11 作者: admin 来源:未知

L’année 2015 célébrera le tricentenaire du grand écrivain chinois Cao Xueqin.

Références du Rêve dans le Pavillon Rouge dans la langue chinoise
 
Guo Yugang
 


 
L’année 2015 célébrera le tricentenaire du grand écrivain chinois Cao Xueqin. Son roman, le Rêve dans le Pavillon Rouge, compte parmi les quatre grands chefs-d’œuvre de la littérature chinoise et ses qualités artistiques et littéraires sont incontestables. En Chine, les histoires et les personnages de roman restent profondément ancrés dans la mémoire collective et le cœur des gens et la langue chinoise y fait souvent référence.
 
La trame principale du Rêve dans le Pavillon Rouge est l’histoire d’amour qui unie Jia Baoyu à Lin Daiyu (林黛玉 Lín Dài Yù). Daiyu, jeune fille très sentimentale et vive d’esprit, souffre d’une santé fragile. Tout au long du roman, Baoyu appelle Lin Daiyu « Petite Sœur Lin » (林妹妹 Lín Mèi Mèi) et la figure de la jeune fille est si imprégnée dans les esprits, que dans la langue chinoise, on emploie souvent les termes Lin Daiyu  ou « Petite Sœur Lin » pour désigner des jeunes filles de faible constitution. Par exemple, on dira « Cette fille a la santé délicate, c’est une vraie Petite Sœur Lin… » .
 
Wang Xifeng est la belle-fille de la famille Jia, issue du clan Wang, une maison tout aussi riche et influente. En rentrant dans les bonnes grâces de la douairière Jia, elle devient la vraie personne régnante sur la maison. Clairvoyante et capable, elle a un caractère hargneux et sa fin est ainsi décrite dans l’œuvre « Trop ingénieuse à dresser plans et calculs, cela pourtant entraînera sa perte »  机关算尽太聪明,反误了卿卿性命. A l’origine, le mot 机关 (jī guān) désigne la partie clé d’un mécanisme, au fil du temps, le terme a pris le sens de « plan minutieux ». L’expression 机关算尽 (jī guān suàn jìn) est aujourd’hui utilisée pour décrire des stratagèmes minutieux et ingénieux, pour souligner le côté tortueux et jusqu’au-boutiste d’une réflexion. La métaphore est utilisée de manière péjorative, comme par exemple dans la phrase « Etre humain, c’est se comporter dignement et tenir sa parole. Toi qui est si « 机关算尽», qui voudrait collaborer avec toi ? » 
 
Le Jardin des Visions Spectaculaires (大观园 dà guān yuán) est le parc, dans le Rêve dans le Pavillon Rouge, où est édifié la Résidence des Retrouvailles Familiales, utilisée pour recevoir Yuanchun, fille aînée de la famille Jia devenue une honorable concubine impériale. Par la suite, Yuanchun demandera à Baoyu, à ses cousines et à ses sœurs de s’y installer : l’endroit deviendra le cadre de vie des principaux personnages du roman. Ce Da Guan Yuan contient de nombreux ensembles de villégiatures, dotées chacune de leur identité propre. Chacun des styles architecturaux, des jardins, des bibelots, des objets d’art et des ustensiles sont d’une délicatesse et d’un bon goût exquis. On dit que Cao Xueqin s’est inspiré des jardins du Jiangnan et des parcs impériaux de l’époque pour imaginer le Daguanyuan. Par la suite, on a utilisé ce terme pour décrire les choses dont le contenu reflète splendeur et opulence. Par exemple, une des émissions culturelles de la chaîne Phoenix TV se nomme 文化大观园Wenhua Daguanyuan  (que l’on pourrait traduire par « Le Jardin des Merveilles de la Culture »)
 
Mémé Liu (刘姥姥 Liú Lǎo Lǎo) est un autre personnage du Rêve dans le Pavillon Rouge : il s’agit d’une simple paysanne, lointaine parente de la famille Jia. Lorsqu’elle visite le Jardin des Spectaculaires Visions, habité par les jeunes gens du clan Jia, Mémé Liu, qui n’a jamais connu les fastes d’une famille fortunée, reste hébétée devant les atours luxueux et l’exquise délicatesse du parc. Durant tout ce passage, elle sera la risée de tous, mais apportera, dans le même temps, beaucoup de joie aux habitants de la résidence. En chinois, une « Mémé Liu » (刘姥姥” Liú Lǎo Lǎo) est une personne qui est peu sortie de chez elle. L’expression « Mémé Liu visite le Jardin des Spectaculaires Visions » (刘姥姥进了大观园, liú lǎo lǎo jìn le dà guān yuán) évoque quelqu’un sans expérience du monde extérieur, brusquement projeté dans le « beau monde », si inconnu et curieux. Par exemple, on pourra dire « Oncle Wang est monté à Shanghai depuis sa province, c’est vraiment Mémé Liu qui visite le Jardin des Spectaculaires Visions »
 
Le Rêve dans le Pavillon Rouge décrit le quotidien d’une famille noble, ce qui n’a pas empêché Cao Xueqin d’utiliser un vocabulaire très varié. Il a su parfaitement intégrer le langage de la rue à son œuvre littéraire : en réalité, le roman comprend presque tous les registres de langage de chaque classe sociale. Par exemple, lorsque Mémé Liu rend pour la première fois visite à la résidence Jia, Wang Xifeng la gratifie de vingt taëls d’argent avant de dire, dans un soupir « Même les grandes familles ont leurs difficultés. » Mémé Liu la remercie alors en disant « Un chameau mort de faim sera toujours plus grand qu’un cheval » (瘦死的骆驼比马大, shòu sǐ de luò tuó bǐ mǎ dà). A la base, un chameau est plus volumineux qu’un cheval et même s’il meurt de faim, son squelette sera toujours plus imposant. Cela signifie que même si une famille riche est pauvre parmi les gens de son rang, elle reste plus fréquentable qu’une famille modeste. On dira par exemple « Le patron Zhang, même ruiné sera 瘦死的骆驼比马大, il lui restera toujours une petite réserve. »
 
En 1981, les très réputées éditions Gallimard avaient publié une version française du Rêve dans le Pavillon Rouge et depuis peu, les Editions Fei ont sorti une version française de son adaptation en bande-dessinée. Entre les relations complexes des personnages, les poésies et les chants, l’utilisation de styles spécifiques à la littérature chinoise, l’époque et l’environnement social ainsi que les coutumes propres à la période, cela peut causer des difficultés pour un premier contact avec le lectorat étranger. Cependant, de nombreux lecteurs n’arrivent pas à se décoller de l’ouvrage. Le Rêve dans le Pavillon Rouge est un roman encyclopédique qui brosse tous les aspects sociaux : non seulement il tient une place prépondérante dans la littérature chinoise, mais il a également réussi à influencer la langue chinoise. Il est profondément inscrit dans les gênes des Chinois. 
 
Alors… si vous ne l’avez déjà fait : lisez Le Rêve dans le Pavillon Rouge !
 
分享到:

相关文章

关于我们
普瓦提埃大学孔子学院是法国第一所、欧洲第二所孔子学院。 普瓦提埃大学孔子学院创建于2005年10月3日,2007年成立了由普瓦提埃大学、南昌大学和九江大学等会员组成的协会。普瓦提埃大学孔子学院自成立以来,开展中文教学以及讲座、展览等各类文化活动。
  • 版权所有 © 2014 法国普瓦提埃大学孔子 学院 京ICP备 08002516号 网络视听许可证 0109385号